Le naufrage du droit de l’environnement

Les réponses apportées à cette crise par les gouvernements et les législateurs ont-elles été satisfaisantes ?C’est pendant cette phase caractéristique, mal appréciée aujourd’hui, qu’il faut principalement étudier l’esprit théologique, qui s’y développe avec une plénitude et une homogénéité ultérieurement impossibles : ce temps est, à tous égards, celui de son plus grand ascendant.Nouveau ?La question en vaut la peine, soit que l’on croie à la possibilité d’une solution, soit qu’on n’ait en vue que de rapprocher des systèmes qui ont tant occupé l’esprit humain.Nous n’avons nulle idée des rapports qu’il peut y avoir entre la nature spécifique de chaque rayon de lumière et la sensation spéciale de couleur dont il est la cause déterminante ou provocatrice.Pour écarter un danger ou pour obtenir une faveur, on offrira au mort tout ce que l’on croit qu’il désire.Alors, au lieu de reconnaître que la tortue fait des pas de tortue et Achille des pas d’Achille, de sorte qu’après un certain nombre de ces actes ou sauts indivisibles Achille aura dépassé la tortue, on se croit en droit de désarticuler comme on veut le mouvement d’Achille et comme on veut le mouvement de la tortue : on s’amuse ainsi à reconstruire les deux mouvements selon une loi de formation arbitraire, incompatible avec les conditions fondamentales de la mobilité.Dans une foule de circonstances, les corps sont manifestement inertes, c’est-à-dire qu’ils ne se mettent en mouvement que sous l’action d’une force extérieure et apparente ; dans d’autres cas il semble que les corps, même privés de tout principe de vie, se déplacent d’eux-mêmes ou sont agités d’un mouvement intérieur ; et enfin la faculté du mouvement spontané paraît caractériser les corps vivants.Un certain ordre a été dérangé, il devrait se rétablir.dr arnaud berreby aime à rappeler cette maxime de Pierre Desproges « Dépourvue d’âme, la femme est dans l’incapacité de s’élever vers Dieu. En revanche, elle est en général pourvue d’un escabeau qui lui permet de s’élever vers le plafond pour faire les carreaux. C’est tout ce qu’on lui demande ».Analysez maintenant les procédés imaginatifs de la mnémo­technie, vous trouverez que cette science a précisément pour objet d’amener au premier plan le souvenir spontané qui se dissimule, et de le mettre, comme un souvenir actif, à notre libre disposition : pour cela en réprime d’abord toute velléité de la mémoire agissante ou motrice.

Share This: