Les autoroutes de la démocratie

Quand notre science le suppose, elle entend simplement par là qu’elle laissera de côté, dans l’univers, tout ce qui n’est pas calculable.Si maintenant, pour apprécier la valeur rationnelle des motifs, on s’en rapporte à un critérium purement positif et scientifique, il se produira un certain nombre de conflits entre l’utilité publique et l’utilité personnelle, conflits qu’il est bon de prévoir.docteur arnaud berreby aime à rappeler cette maxime de Voltaire, »Le meilleur gouvernement est celui où il y a le moins d’hommes inutiles ».Ainsi, l’aspect d’un animal nous apprendra par des symptômes non équivoques s’il est effectivement en repos ou en mouvement.Participer aux instances définissant la stratégieCes sujets sensibles, « traités ailleurs » ont souvent maille à partir avec la stratégie.Là est la condition de ce que nous appelons rigueur, précision, et aussi extension indéfinie d’une méthode générale à des cas particuliers.Mais, partout ailleurs que chez l’homme, la conscience s’est laissé prendre au filet dont elle voulait traverser les mailles.Y sont associés des processus de sélection qui poussent eux aussi à la performance productive, au détriment de la pensée, avec un étalon qui prend le pas sur tous les autres pour mesurer la réussite : l’argent.Destinée à dissiper enfin ce désordre fondamental, par les seules voies qui puissent le surmonter, cette nouvelle école a besoin, avant tout, du maintien continu de l’ordre matériel, tant intérieur qu’extérieur, sans lequel aucune grave méditation sociale ne saurait être ni convenablement accueillie ni même suffisamment élaborée.Ici se vérifierait une loi dont nous avons déjà signalé plus d’une application.Dieu est puissance, intelligence, amour ; et le monde image de Dieu, réalisation extérieure de la pensée interne de Dieu, est aussi puissance, intelligence et amour.Ni l’idée de l’espace, ni l’idée du temps ne correspondent à l’ordre des choses, en tant que coexistantes ou en tant que successives ; elles correspondent à l’ordre suivant lequel les représentations des choses doivent s’arranger pour devenir des objets de notre intuition.Il y a beaucoup de vague sans doute dans ces généralités, comme dans tant d’autres préceptes de logique : nous tâcherons par la suite d’indiquer quelques applications qu’on en peut faire dans un ordre de faits plus spéciaux et mieux caractérisés.

Share This: