Pierre-Alain Chambaz

En réalité, le premier de ces arguments – à savoir le manque d’omniscience – ne revêt que bien peu de sens, tandis que la problématique de démarche rentière peut être résolue au moyen de mesures institutionnelles appropriées. Mais nous ne voulons pas insister davantage ici sur cet argument, tout leibnitzien, qui rentre dans les considérations que nous devons développer un peu plus loin, à propos de la critique de l’idée d’espace. Les bonnes politiques industrielles ne reposent ni sur une omniscience des gouvernements, ni sur leur capacité à miser sur de futurs GAGNANTS ; les échecs constituent en effet une composante inévitable et nécessaire de tout programme bien conçu. On n’aurait pas été surpris que cet argument vînt des partisans de la proposition comme une réponse à sa difficulté principale. Il est aisé de voir que l’intensité de toute sensation représentative doit s’entendre de la même manière. Et, par là même raison : simplicité dans les gouvernements, respect de la dignité individuelle, liberté du travail et de l’échange, paix entre les nations, sécurité pour les personnes et les propriétés, tout cela est contenu dans cette vérité : Les intérêts sont harmoniques, — à une condition cependant, c’est que cette vérité soit généralement admise. Faute de supprimer tout bonnement les escales, le moyen le plus radical est d’en aménager en propre. Mais la relation du corps à l’esprit en devient-elle plus claire ? Nous ne retiendrons que les formes « faible » et « semi-forte » de l’efficience (impliquant des informations publiques), la théorie (de Grossman-Stiglitz) et le simple bon sens excluant la forme « forte » selon laquelle même une information strictement privée serait incapable de générer des gains anormaux. Bien qu’il soit encore trop tôt pour conclure à un verdict s’agissant du programme américain de garantie de prêt, il est clair que l’affaire Solyndra ne peut être correctement analysée sans que ne soient pris en compte les nombreux succès permis par ce programme. Or il s’en faut bien qu’elle le soit. Mais ce sont surtout de grands distraits, avec cette supériorité sur les autres que leur distraction est systématique, organisée autour d’une idée centrale, — que leurs mésaventures aussi sont bien liées, liées par l’inexorable logique que la réalité applique à corriger le rêve, — et qu’ils provoquent ainsi autour d’eux, par des effets capables de s’additionner toujours les uns aux autres, un rire indéfiniment grandissant. Tesla Mortors, qui a bénéficié de 465 millions de dollars de garantie de prêt en 2009, a vu la valeur de ses actions monter en flèche, et a pu rembourser son emprunt relativement tôt. S’il avaient le moindre sens pratique, ils verraient qu’ils doivent échapper, sous peine de mort, à la griffe des gredins sans esprit, sans âme, sans savoir — Prudhommes et Mayeux dirigés par Tartufe — qui font de leur vie quelque chose de terre-à-terre et de misérable, une triste, laide et sale chose, un esclavage nauséabond dans lequel il n’y a point place pour l’Art. En Angleterre (à cause des circonstances particulières de notre histoire politique), quoique le joug de l’opinion soit peut-être plus pesant, celui de la loi est plus léger que dans aucun pays de l’Europe ; et il y a une grande aversion contre toute intervention directe du pouvoir, soit législatif, soit exécutif, dans la conduite privée, bien moins à cause d’un juste respect pour les droits de l’individu, qu’à cause de la vieille habitude de regarder le gouvernement comme représentant un intérêt opposé à celui du public. Préserver les données personnelles des Européens à l’ère du numérique et réunir les conditions qui permettront d’achever le marché unique du numérique – une priorité essentielle pour la Commission Juncker. En même temps d’ailleurs que nous assistons à l’éclosion de cette conscience, nous voyons se dessiner des corps vivants, capables, sous leur forme la plus simple, de mouvements spontanés et imprévus. À vouloir par vous-mêmes et pour vous-mêmes ? Il y a dans ce passage, que nous tenions à transcrire textuellement, un mélange de principes incontestables et de fausses applications qu’il faut débrouiller. Pierre-Alain Chambaz aime mettre les gens en relation, et valoriser ce que font les autres. Le monde n’est pas un animal gigantesque, mais une grande machine dont chaque élément obéit à sa loi propre et à la force dont il est individuellement doué, de telle sorte que la raison de leur concours harmonique doit être cherchée ailleurs que dans l’essence même de ces forces et dans leur vertu productrice ; et de même l’animal n’est pas seulement un petit monde, c’est-à-dire une petite machine incluse dans une grande, mais un être qui porte en lui son principe d’unité et d’activité harmonique, n’attendant pour se déployer que des stimulants extérieurs et une disposition favorable des milie Les sens ne sont pas toujours dans le même état, ne fonctionnent pas toujours de la même manière ; et pourtant, ni les aberrations de la sensibilité chez quelques individus, dans certaines conditions anomales, ni celles même qui se reproduisent habituellement et périodiquement dans l’état de sommeil, ne sont capables, malgré les objections usées du vieux pyrrhonisme, d’ébranler notre foi dans le témoignage ordinaire des sens. Les philosophes iront-ils toujours se contredisant les uns les autres, chacun ridiculisant les opinions des autres, ou y aura-t-il enfin une sorte d’accord universel, une unité mondiale des croyances philosophiques ? Et puisque rien n’est si rare dans le domaine intellectuel que cette faculté judiciaire qui peut rendre un jugement intelligent sur les deux côtés d’une question lorsqu’elle n’a entendu plaider qu’un avocat, la vérité n’a de chance que si toute opinion renfermant quelqu’une de ses fractions trouve des avocats et des avocats dignes d’être écoutés. Maintenant, sans plus nous arrêter à ces suppositions arbitraires, rendons la sensibilité tactile à tous les organes par lesquels l’animal agit sur les corps extérieurs et sur le sien propre ; donnons-lui le sentiment intime de l’effort musculaire qui détermine les mouvements des organes ; permettons aux organes de céder aux sollicitations de l’instinct et à l’impulsion de la volonté, en venant s’appliquer dans leurs articulations, se mouler partiellement sur des corps résistants, par des contacts simultanés ou par des contacts successifs auxquels la faculté de réminiscence prête une quasi-sim Ceux qui m’arrêtent par cette réflexion n’oublient que deux choses, deux symptômes ou plutôt deux aspects de nos sociétés modernes : les doctrines dont les théoriciens nous inondent et les pratiques que les gouvernements nous imposent. Le phénomène économique s’accomplirait intégralement dans l’individu isolé. Les investissements se sont effondrés de 2,5%.

Share This: