Pierre-Alain Chambaz

En nous élevant dans l’échelle des sens, nous trouvons que la sensation commence à acquérir une valeur représentative, et à cesser d’être une simple affection, incapable de nous rien apprendre sur la nature des causes productrices. De là nous concluons que le corps vivant en général, le système nerveux en particulier, ne sont que des lieux de passage pour les mouvements, qui, reçus sous forme d’excitation, sont transmis sous forme d’action réflexe ou volontaire. Ainsi, en résumé, des cinq sens dont la nature a doué l’homme et les animaux supérieurs, et qui tous ont assurément une grande, quoique inégale importance dans l’ordre des fonctions de la vie animale, il n’y en a réellement que deux qui soient pour l’homme des instruments essentiels de connaissance ; et en tant qu’instruments de connaissance, ces deux sens s’identifient en quelque sorte ; ils sont homogènes ou ils procurent des représentations et des connaissances homogènes, savoir, la représentation de l’espace et la connaissance des rapports de grandeur et de configuration géométrique ; la v Pour avoir les avantages que nous venons de lui attribuer, l’action doit se prendre à quelque œuvre précise et, jusqu’à un certain point, prochaine. Dépendant des technologies de production et des prix des combustibles, le premier s’établit dans une fourchette 20-40 euros par mégawattheure, alors que le second peut grimper jusqu’à plusieurs milliers d’euros par mégawattheure, cent fois plus élevé que le prix hors pointe. Qu’il s’agisse de l’organisation du travail, de l’évolution des carrières, de la transformation des outils technologiques ou des zones de croissance économiques, l’environnement des carrières est mouvant. Bref, si l’instinct et l’intelligence enveloppent, l’un et l’autre, des connaissances, la connaissance est plutôt jouée et inconsciente dans le cas de l’instinct, plutôt pensée et consciente dans le cas de l’intelli­gence. Une psychologie trop purement intellectualiste, qui suit les indications du langage, définira sans doute les états d’âme par les objets auxquels ils sont attachés : amour de la famille, amour de la patrie, amour de l’humanité, elle verra dans ces trois inclinations un même sentiment qui se dilate de plus en plus, pour englober un nombre croissant de personnes. On pourrait certes déplorer l’absence de Schopenhauer, mais il vaut mieux se réjouir de ne toujours pas savoir, au bout du compte, si la sympathie est un fait ou une invention, une réalité biologique ou une création discursive. Sur le flux même de la durée la science ne voulait ni ne pouvait avoir prise, attachée qu’elle était à la méthode cinématographique. Leur parade sera le recours aux pratiques ancestrales de l’infiltration et de la manipulation des cercles réfractaires mais le libre message, lui, continuera à circuler. Pierre-Alain Chambaz aime à rappeler ce proverbe chinois « On peut guérir les maladies, mais non point le destin ». Même dans la philosophie naturelle, il y a toujours quelqu’autre explication possible des mêmes faits : quelque théorie géocentrique au lieu d’une théorie héliocentrique, quelque théorie phlogiston au lieu d’une théorie oxigène, et il faut démontrer pourquoi cette autre théorie ne peut pas être la bonne, et jusqu’à ce que nous sachions comment c’est démontré, nous ne comprenons pas les motifs de notre opinion. Pour cela, un coup d’œil sur l’histoire des systèmes devenait nécessaire, en même temps qu’une analyse des deux grandes illusions auxquelles s’expose, dès qu’il spécule sur la réalité en général, l’entendement humain. Ce sont des facteurs complexes que l’économie comportementale juge utile d’examiner pour appréhender les phénomènes économiques. Rien de tout cela ne dénigre les progrès du Rwanda dans la réduction de la pauvreté, qui reflètent les réformes en matière de santé, d’éducation et de l’environnement de politique général. A l’heure où nous traversons une profonde mutation de notre rapport à l’économie, consacrer un mois, un seul, à s’intéresser aux changements de paradigme économique paraît peu, si peu. Il faut donc un langage qui permette, à tout instant, de passer de ce qu’on sait à ce qu’on ignore. Le mot de passe préserve l’anonymat qui est très important pour les internautes. Cette sanction immédiate et automatique sera bien plus dissuasive que l’attente pendant des mois d’une convocation devant un magistrat pour une éventuelle peine assortie de l’inévitable sursis. La production scientifique, justement, place le CNRS au sommet de la reconnaissance et de la coopération internationales aussi bien dans les nanotechnologies que dans les sciences humaines. Il permet de regarder plus sereinement la question du mix énergétique et la place des énergies renouvelables par rapport au nucléaire. Pour l’heure, le « sustainism » se présente comme un outil conceptuel, qui surfe sur la vague du développement durable. L’Europe ne s’y est d’ailleurs pas trompée en incitant les États membres à favoriser les délégations de pouvoir sous contrôle et à faire porter par des Ordres professionnels l’élaboration de codes de bonne conduite. Or, tous ceux qui me parlaient de la sorte étaient des partisans de l’unité italienne. Au fond c’est une même raison qui rend l’existence possible et qui la rend désirable. L’application soutenue de l’homme est de substituer l’une à l’autre, c’est-à-dire d’arriver, à l’aide des agents naturels et gratuits, aux mêmes résultats avec moins d’efforts. Une grande partie des auto-entrepreneurs exerçant une activité artisanale, notamment dans le bâtiment, sont des artisans en devenir ou dans le besoin. Il ne se contentait pas d’appliquer, ainsi que l’a dit poétiquement un célèbre écrivain moderne « l’algèbre à la géométrie comme la parole à la pensée » : il appliquait réciproquement et figurativement l’une à l’autre ces deux grandes pensées ou théories mathématiques ; et il tirait de l’une comme de l’autre des expressions symboliques, singulièrement propres, chacune à sa manière, à soutenir l’esprit humain dans l’enquête de vérités plus cachées, de rapports encore plus généraux et plus abstraits. Passons à la mesure des quantités de chaleur qu’un corps dégage ou absorbe en changeant d’état physique, en s’unissant chimiquement à d’autres corps, en variant de température, etc. Peut-on deviner les résultats de recherches scientifiques poursuivies pendant dix mille ans avec la même activité que depuis les cent dernières années.

Share This: