Les consommateurs « déboussoldés »

Il y aura toujours les belles histoires de ceux qui parviendront à transcender en cours de carrière une formation initiale trop courte (surtout si on encourage l’entrepreneuriat…), et des parcours réussis grâce à des formations de qualité tout au long de la vie.Ce n’était pas difficile ; et, cet acte simple accompli, ils avaient sûrement la guerre — qu’ils prétendent désirer.Or, il apparaît que tous les États membres n’exercent pas avec la même rigueur leur contrôle lors de la délivrance du fameux sésame…

– Des sociétés ont volontairement organisé des opérations « en cascade », créant de fait une véritable opacité en cas de contrôle et limitant la possibilité de remonter la chaîne des responsabilités.J’ai voulu que mes officiers pussent prendre leurs repas à la caserne, avec moi, si cela leur convenait, et à des prix très modestes… Veuillez faire apporter des vermout, » ajoute-t-il en s’adressant au lieutenant de service.Et je ne parle pas des maisons, pour lesquelles, grâce aux évaluations fantaisistes du fisc, nous payons quelquefois jusqu’à 50 pour 100 et 60 pour 100 du revenu réel.Nous en avons autrefois donné les raisons.Ainsi, les deux siècles derniers, à l’expansion économique exceptionnelle dans l’Histoire, auront aussi été une parenthèse en train de se refermer : nous vivons le retour à ce que l’humanité a toujours connu : la pénurie.A en croire les déclarations récentes de femme russe cherche mariage, la croissance est désormais la priorité.Pour ne parler que de la dernière de ces grandes « synthèses », n’est-il pas évident qu’une Volonté n’est volonté qu’à la condition de trancher sur ce qui ne veut pas ?Les organes de cette orthodoxie partent donc du principe dogmatique selon lequel souffrance et privations sont un chemin de croix incontournable pour lutter contre la dépression de nos économies.C’est un abîme si difficile à combler, que l’école d’Alexandrie aimait mieux avouer que c’est une imperfection en Dieu d’avoir créé le monde.

Share This: