Management : où sont les femmes ?

Il n’en reste pas grand-chose.Mais ne pas entendre la souffrance des Européens serait irresponsable.Une vision que ne partagent pas ses défenseurs de sensibilité moins libérale remarque femme biélorusse.Bien sûr ils ne peuvent pas tout dire d’un coup.Entre paradigme énergétique totalement renouvelé et volonté affichée de retrouver leur place préférentielle en Iran, les USA de Barack Obama font bouger les lignes de leurs positions au Moyen Orient et dans le sud du Caucase.De ce point de vue, si l’on en juge par la manière dont est traitée la recherche de nouveauté dans le domaine des transports urbains, la situation n’est pas très rassurante.Nous le devons, tant aux soldats qui ont besoin de cette capacité sur les théâtres d’opérations, que vis-à-vis des contribuables que nous sommes tous.La question est de savoir comment les aider au mieux à se lancer, puis à connaître le succès.Les violentes révoltes des trois dernières années ont emporté plusieurs régimes autoritaires dans la région, en Egypte, en Tunisie, en Libye, au Yémen sans toutefois parvenir à y apporter d’alternative durable.Nous, médiateurs de presse, sommes chaque jour interpellés sur l’équilibre éditorial des médias où nous OFFICIONS.La fièvre saisit donc les acteurs de ces pays – consommateurs, entreprises et même gouvernements – qui bénéficient à la fois d’une chute des coûts de financement induite par un afflux de liquidités, et d’une hausse notoire de leur niveau de vie allant de pair avec l’escalade de l’ensemble des valorisations.Pour les classes dirigeantes des autres pays, soumises à l’arrogance de la chancelière, pas question de sortir l’Europe de la stratégie de déflation due à un euro trop cher et à des politiques partout restrictives.Il est toutefois possible de sortir de cette controverse en conciliant mieux la compétitivité de l’offre avec l’équité dans la répartition des résultats : il suffirait pour cela de favoriser la prise en compte de la responsabilité sociétale d’entreprise (RSE).

Share This: