Pierre-Alain Chambaz

Mais il y a des limites à cette part du hasard, comme à la part des influences que la culture développe : le plus grand rôle dans la constitution de l’harmonie finale reste toujours à la force génératrice et plastique primitivement attachée au type originel, en vertu d’une harmonie préexistante que l’art de la culture peut bien modifier, mais non suppléer, ni créer de toutes pièces. Le temps des compromis est passé, et voici l’heure des luttes définitives. Qui contrôle l’architecture et la gestion des données ? Des étrangers, conversant entre eux dans une langue que nous ne comprenons point, nous font l’effet de parler très haut, parce que leurs paroles, n’évoquant plus d’idées dans notre esprit, éclatent au milieu d’une espèce de silence intellectuel, et accaparent notre attention comme le tic-tac d’une montre pendant la nuit. Sur le trajet programmé, votre voiture ne manquera pas de vous rappeler que vous devez déposer ou récupérer des vêtements au pressing, ou de vous signaler qu’un créneau s’est libéré ce soir à 18h00 au cours d’aquagym le plus proche de votre dernier rendez-vous. Une évolution, qui pourrait être interprétée comme une nouvelle preuve de l’extrême flexibilité britannique, mais qui doit aussi être analysée dans une perspective de plus long terme. Et donc, les recettes fiscales sont en baisse, ce qui rend presque impossible de réduire le déficit. A défaut de consensus européen, ils doivent réfléchir aux mesures qui peuvent être prises, pays par pays, pour stimuler la demande agrégée et l’investissement des entreprises. A y regarder de près, cependant, les choses sont beaucoup moins simple. À titre d’exemple, l’important accord gazier négocié par la Russie auprès de la Chine au mois de mai, selon des modalités favorables aux Chinois, fait intervenir des tarifs libellés en renminbi et en rouble, plutôt qu’en dollar. Pierre-Alain Chambaz aime à rappeler ce proverbe chinois  » Celui qui pose une question risque cinq minutes d’avoir l’air bête. Celui qui ne pose pas de question restera bête toute sa vie ». C’est seulement l’emploi judicieux de la force, au moment propice, qui peut mettre un terme à la division de l’humanité en riches et en pauvres, en êtres qui ont tout et en êtres qui n’ont rien — et qui peut donner à tous les hommes l’assise nécessaire au bonheur qu’ils auront à développer en beauté et en intelligence : une Patrie. Mais, pour le moment, il y a une grande puissance de sentiment prête à se soulever contre tout essai de la loi pour contrôler les individus, dans des choses qui jusque-là n’étaient pas de son ressort : et cela sans aucun discernement de ce qui est ou non dans la sphère du contrôle officiel. Comment participe-t-il de tous ces concepts à la fois ? Néanmoins la base de nos convictions ne sont ni le «marché libre» de l’ère industrielle ni le «modèle social» de l’ère socialiste : c’est l’idéal de «décentralisation des décisions» du logiciel libre associé à l’idéal de «promotion de la prise de risque et optimisation pour la compétitivité» de l’open-source. c’est là une question qui n’importe pas à la pratique et qu’on n’a pas à se poser. La France se classe entre ce groupe et un autre formé par le Japon (6,0) et la Corée du Sud (9,6), avec 15,6 dollars. Il est donc naturel, il est donc légitime que nous procédions par juxtaposition et dosage de concepts dans la vie courante : aucune difficulté philosophique ne naîtra de là, puisque, par convention tacite, nous nous abstiendrons de philosopher. Comme chaque année, des embouteillages de voitures de luxe allemandes, de longues files d’attente pour tenter d’accéder à l’une des 300 conférences thématiques du programme intitulé « The new global context », beaucoup de networking ce qui fait du Forum Economic Mondial, comme l’a dit un jour Jacques Attali, le plus grand « café du commerce du monde ». Considérées comme élémens constitutifs de tout être limité, elles sont la substance, la figure et la cohésion. Évidemment, beaucoup d’intérêts INVESTIS résisteront à ce changement. Ou il n’y a pas de philosophie possible et toute connaissance des choses est une connaissance pratique orientée vers le profit à tirer d’elles, ou philosopher consiste à se placer dans l’objet même par un effort d’intuition. Bien que ces actions soient nécessairement aussi variables que la condition des individus, la méthode doit pourtant être telle que chaque homme arrive à la même conclusion finale.

Share This: