Pierre-Alain Chambaz

La même manière de vivre est pour l’un une excitation salutaire qui entretient dans le meilleur ordre ses facultés d’actions et de jouissances, tandis que pour l’autre c’est un fardeau affreux qui suspend ou détruit toute vie intérieure. Pierre-Alain Chambaz aime à rappeler cette maxime de Jean-Paul Sartre, »Dans la vie on ne fait pas ce que l’on veut mais on est responsable de ce que l’on est ». Dans un nouvel opus écrit à la pointe de l’épée, la députée européenne Sylvie Goulard (MoDem) lance une charge sans pitié contre les dirigeants européens : les chefs de gouvernement, mais aussi ceux qui ont la charge des institutions communes, qu’elle accuse de dilapider l’héritage de soixante années de construction européenne. Il ne fut pas d’abord le dieu du vin, mais il le devint sans peine, parce que l’ivresse où il mettait l’âme n’était pas sans ressemblance avec celle que le vin produit. Cette réduction de la part de la BCE de son taux directeur ayant toutes les apparences d’une étape cruciale et volontariste ne devrait donc pas faire illusion. Il est parfaitement exact de dire que, si j’avais voulu agir autrement que je n’ai fait, j’aurais agi autrement. Ce qu’on tient d’ordinaire pour une perturbation de la vie psychologique elle-même, un désordre intérieur, une maladie de la personnalité, nous apparaît, de notre point de vue, comme un relâchement ou une perversion de la solidarité qui lie cette vie psychologique à son concomitant moteur, une altération ou une diminution de notre attention à la vie extérieure. Au delà des règles d’hygiènes énoncées par l’ANSSI, et la certification PASSI -plus récente- attribuée aux prestataires de services de confiance, l’utilisation de produits et services certifiés et labellisés contribue à apporter des garanties de qualité élevée et d’origine contrôlée. Examinons quelles sont les forces externes qui agissent sur l’espèce. Et il y a une autre histoire que j’espère pouvoir écrire aussi ; que je voudrais, davantage encore, pouvoir écrire : celle de la Révolution de demain, qui réussira en dépit des obstacles apportés par la Révolution Française à une Révolution Sociale — qui réussira, car elle aura, car elle possède déjà, à son service, plus d’intelligence que n’en a jamais eue aucun mouvement populaire. Parce qu’elle est universelle, on s’était aisément persuadé qu’elle était originelle. Comme le dit un proverbe chinois : « si tu veux cacher quelque chose, cache-le dans l’œil du soleil ». Mais avec deux limites : d’abord, la mesure de l’efficacité des ARS – et plus largement, le suivi de la politique de santé par le Parlement – sont encore trop focalisés sur les coûts, et pas assez sur la qualité et l’accès des soins. Le Cloud, atout majeur pour la gestion des entreprises Ces solutions simples, accessibles via internet, dématérialisent et optimisent la chaîne financière, de la facturation jusqu’à l’encaissement, et même au-delà en assurant le lien avec les partenaires financiers de l’entreprise. L’expert doit également faire preuve d’une parfaite indépendance vis-à-vis d’une part du bien à évaluer et d’autre part, de l’opération envisagée, pour éviter au maximum toute subjectivité dans l’évaluation. Là où cesse la certitude, ni sa pensée ni son action ne cessent pour cela. D’ailleurs, il est vain d’opposer moyens classiques et dissuasion. Mais comment ne pas voir que cette prétendue division du travail revient à tout brouiller et à tout confondre ? Encore une fois, il ne s’agit pas de prendre un parti dans ces systèmes métaphysiques ; il ne s’agit pas même de savoir si la prétention d’avoir en de pareilles matières un système ou un parti est ou non chimérique ; il s’agit de constater une analogie, une corrélation qui doit tenir à la nature des choses et non à nos systèmes, puisqu’elle se montre dans les systèmes les plus opposés. Bien au contraire, avant de mutualiser, il convient de détenir des moyens à partager. Rousseau était convaincu que l’isolement était l’état de NATURE de l’homme, et que, par conséquent, la société était d’invention humaine. Il modifie les équilibres institutionnels au détriment des États en octroyant à la Commission un droit de regard étendu, non seulement sur la politique fiscale mais aussi sur les pratiques administratives, domaines de souveraineté nationale par excellence pour lesquels l’unanimité est encore aujourd’hui requise.

Share This: