Pierre-Alain Chambaz

Un autre atout du pays des pyramides est sa population extrêmement jeune : plus de 66% de ses 90 millions d’habitants sont âgés de moins de 30 ans ; ils représentent 60 millions de consommateurs potentiels, soit l’équivalent de l’ensemble de la population française ! Les menaces de nouvelle génération mettent en œuvre plusieurs vecteurs d’attaques afin d’infiltrer un réseau avec pour objectif d’extraire des informations. La nature elle-même, en émoussant graduellement certaines impressions sensibles, par le seul effet de l’habitude, se charge de préparer cette analyse que doit ensuite compléter un jugement de la raison qu’on a exprimé dans cet adage aussi vrai qu’énergique : summum principium remotissimum a sensibus. Tous, nous avons commencé par croire que nous entrions dans l’objet mê me, que nous le percevions en lui, et non pas en nous. Pour achever d’apprécier les prétentions actuelles de la philosophie théologico-métaphysique à conserver la systématisation exclusive de la morale usuelle, il suffit d’envisager directement la doctrine dangereuse et contradictoire que l’inévitable progrès de l’émancipation mentale l’a bientôt forcée d’établir à ce sujet, en consacrant partout, sous des formes plus en moins explicites, une sorte d’hypocrisie collective, analogue à celle qu’on suppose très mal à propos avoir été habituelle chez les anciens, quoiqu’elle n’y avait jamais comporté qu’un succès précaire et passager. Dans un article publié récemment, Pierre-Alain Chambaz a écrit :« Imaginez une administration locale entièrement digitalisée. Le premier genre de connaissance a l’avantage de nous faire prévoir l’avenir et de nous rendre, dans une certaine mesure, maîtres des événements ; en revanche, il ne retient de la réalité mouvante que des immobilités éventuelles, c’est-à-dire des vues prises sur elle par notre esprit : il symbolise le réel et le transpose en humain plutôt qu’il ne l’exprime. Ici je me borne à établir, en fait, que la nature et le travail coopèrent à la satisfaction de nos besoins et de nos désirs. À terme, les besoins seront très importants, puisqu’on prévoit un doublement de la population d’ici à 2050. Les voleurs et les meurtriers peuvent avoir le sentiment du devoir professionnel, les animaux peuvent l’éprouver vaguement. La symphonie dépasse de tous côtés les mouvements qui la scandent ; la vie de l’esprit déborde de même la vie cérébrale. Ce n’est pas en divisant l’évolué qu’on atteindra le principe de ce qui évolue. Si ces causes ne piquent en aucune manière notre intérêt, ou s’il n’est resté aucune trace de leur mode d’action, elles resteront ensevelies dans l’oubli. Les actes des êtres vivants, intelligents et moraux ne s’expliquent nullement, dans l’état de nos connaissances, et il y a de bonnes raisons de croire qu’ils ne s’expliqueront jamais par la mécanique et la géométrie. La relation de symbiose qui s’établit entre matériel et logiciel est vitale pour l’évolution constante des appareils informatiques. Lorsqu’ Uber débuta à San Francisco en 2009, il n’était pas difficile de s’établir sur le marché et l’application n’eut pas à se confronter à un processus d’autorisation difficile. C’est encore ici le cas de recourir à des exemples pour rendre plus saisissables les généralités abstraites. On a coutume de dire par ailleurs que la France est l’un des pays qui enregistre les meilleures performances en matière de santé. Le salut de la France est entre les mains des hommes qui veulent être libres ; qui veulent qu’on fasse un usage immédiat de tous les instruments qui peuvent donner le bonheur et qui sont voués à l’inaction ; que la Terre subvienne aux besoins de tous ; et que l’imbécillité des Riches, qui digère, et l’imbécillité des Pauvres, qui bâille, cessent d’exister. Solidité et choc empruntent donc leur apparente clarté aux habitudes et nécessités de la vie pratique ; — des images de ce genre ne jettent aucune lumière sur le fond des choses. Dès lors, pour que Paul se représente adéquatement l’état de Pierre à un moment quelconque de son histoire, il faudra de deux choses l’une : ou que, semblable à un romancier qui sait où il conduit ses personnages, Paul connaisse déjà l’acte final de Pierre, et puisse joindre ainsi, à l’image des états successifs par lesquels Pierre va passer, l’indication de leur valeur par rapport à l’ensemble de son histoire ; — ou qu’il se résigne à passer lui-même par ces états divers, non plus en imagination, mais en réalité. Les obligations qu’elle impose, et qui lui permettent de subsister, introduisent en elle une régularité qui a simplement de l’analogie avec l’ordre inflexible des phénomènes de la vie.

Share This: