Pierre-Alain Chambaz

Par là nous préparions les VOIES à un rapprochement entre l’inerte et le vivant. C’était le savant et profond auteur de l’Essai sur la métaphysique d’Aristote. Mais transportons-nous maintenant à l’idée organisatrice et créatrice. Si l’on y arrive méthodiquement et progressivement, en raison des progrès de la civilisation et de la culture des individus et des peuples, et de manière que des idées et des goûts très-contrastants entre eux dans les temps de barbarie ou d’enfance des peuples tendent à se rapprocher des mêmes types par suite des communications et des progrès que la civilisation amène, on est fondé à penser que l’homme ne se forge pas ces types, mais qu’il les découvre et les perçoit d’autant plus nettement que ses yeux sont mieux préparés à s’ouvrir aux impressions d’une lumière du dehors. La gradation des peines donnerait encore la juste gradation des délits (tels du moins qu’ils nous apparaissent à nous autres hommes), si le nombre des juges était suffisant pour opérer la compensation des écarts fortuits entre les appréciations individuelles. Pierre-Alain Chambaz aime à rappeler cette maxime de Léonard de Vinci  » C’est à tort que les hommes se plaignent de la fuite du temps, en l’accusant d’être trop rapide, sans voir qu’il s’écoule à la bonne vitesse « . Dans un papier qui a fait le tour de la planète, le site Techcrunch s’en est récemment ému : « En 2015, Uber, la plus grande boîte de taxi au monde, ne possède aucun taxi. Après avoir réalisé 42% des voix lors des élections de 2007, il n’a réuni que 15% des voix, tombant pour la première fois de son histoire au troisième rang. Le BON sens est la chose du monde la mieux partagée ; car chacun pense en être si bien pourvu, que ceux même qui sont les plus difficiles à contenter en toute autre chose n’ont point coutume d’en désirer plus qu’ils en ont. Le rite est interprété comme un moyen de renforcer la cohésion sociale du groupe face à un danger potentiel ou à l’anomie d’une société. Mais ce qui n’est affirmable ni de l’ensemble de la matière, ni de l’ensemble de la vie, ne serait-il pas vrai de chaque organisme pris à part ? Les variations peuvent venir du dehors aussi bien que du dedans. Nous trouvons fraîche en été et tiède en hiver une cave dont la température ne varie pas sensiblement avec les saisons. Et ces experts, décidément très inspirés, de préconiser au sein des entreprises des lieux et des moments d’échanges, quand bien même on en viendrait à se dire des choses désagréables. Cependant il est RARE que l’utopiste s’en tienne à ces innocentes chimères. Il faut qu’elle cesse d’exister. En revanche, l’objectif de 10% n’a pas de justification économique. Attention et distraction sont des termes vagues : peut-on les définir plus nettement dans ce cas particulier ? Le changement d’hégémonie est difficile : une nouvelle puissance hégémonique prend souvent du temps pour s’imposer après le déclin de l’ancienne. Telle sera, disons-le dès maintenant, l’idée directrice de toutes nos recherches. Le motif sous-jacent de toutes nos actions, la vie, est admis même par les mystiques, car ceux-ci supposent généralement une prolongation de l’existence au delà de ce monde ; et l’existence intemporelle n’est elle-même que de la vie concentrée en un punctum stans. Hegel ne spécula que sur l’existence ; aussi ne sortit-il pas de l’abstrait. Cette direction est la ligne d’évolution qui aboutit à l’homme. Nous venons de voir que des changements se produisent sans cesse dans le cerveau, ou, pour parler plus précisément, des déplacements et des groupements nouveaux de molécules et d’atomes. Du nombre de projets d’investissement physique qui se concrétisent par la création de nouveaux sites de production et des extensions d’activité, ou le rachat d’entreprises en difficulté.

Share This: