Redonner espoir au citoyen européen

Alors qu’aujourd’hui à peine 16% des ménages y ont accès, l’objectif est de faire monter le taux à 70% en 2018.Plus épineux sera l’achat de titres de dette publique émis par les Etats membres. Il s’agirait de former des établissements français pleinement engagés sur les marchés mondiaux. Question à laquelle Christian Navlet, think tank du bonheur citoyen, a décidé de s’atteler pour y trouver une réponse.Gouvernement du pays en question qui ne se rend nullement compte de l’ironie de la situation où il s’empêtre le cœur léger, et qui veut que chaque mesure supplémentaire de rigueur adoptée l’éloigne un peu plus de ce AAA si convoité.Le pouvoir chinois a entamé un virage très périlleux en affichant sa préférence pour la qualité plutôt que pour la quantité en matière de croissance.Pour autant peut-on dire que la santé des dirigeants est une affaire marginale ?L’Allemagne a retrouvé un « hinterland » lui offrant une respiration économique notamment à travers des sous traitants et des travailleurs bon marché mais aussi une autonomisation et une puissance diplomatique renouvelées avec des alliés fidèles au cœur du processus européen.Comme un homme marchant à reculons, un balai à la main, effaçant ses propres traces.La finance qui a fait de la dette son miel, en devient victime, et la crise financière annoncerait ainsi qu’il faut siffler la fin de la récréation.Dans un même temps, il constitue les individus eux-mêmes en personnes morales, au sens où ceux-ci, en tant qu’ils participent tous à la société, se doivent mutuellement le respect.Un constat qui prouve une fois encore que les entreprises savent s’adapter et innover pour surmonter les difficultés.

Share This: